Quand la SNCF verbalise les musiciens pour instruments "trop volumineux"...



Je viens d'attirer l'attention du ministre délégué en charge des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, sur la verbalisation qui semble se développer à la SNCF envers les musiciens (étudiants ou professionnels) qui ont à se déplacer en train avec un instrument volumineux, type contrebasse ou violoncelle par exemple.


Les messages se multiplient en ce sens sur les réseaux sociaux. Vous pourrez notamment consulter celui de Wagner MATOS en date du 5 février qui relate une verbalisation pour un montant de 50€, dans le train qui le conduisait de Paris à Bordeaux, pour « Objet dangereux ou encombrant dans un train ». Il s’agissait de son violoncelle…


Un professeur de musique m’indiquait, par ailleurs, que certains de ses étudiants n’avait pas retenu le concours d’entrée au CNSM de Lyon, sachant qu’ils ne pourraient voyager avec leurs instruments à portée de vue (souvent fragile et parfois de grande valeur)..


J'ai donc souhaité attirer l’attention du ministre sur cette problématique pour que des solutions soient mises en place par la SNCF afin que les musiciens, étudiants ou professionnels, puissent voyager avec leurs instruments et sans surcoût prohibitif.


Une pétition, mise en ligne récemment, rassemble déjà plus de 37000 signataires. Consulter la pétition