Mes interventions au Conseil de Paris


Au cours de ce Conseil de Paris, je suis intervenue au nom de notre groupe Changer Paris, présidé par Rachida Dati, à quatre reprises.


J'ai tout d'abord tenu à appuyer l'octroi d'une dotation pour récompenser l'artisan boulanger parisien qui aura fabriqué la meilleure baguette de tradition française en 2022. L'heureux lauréat aura l'honneur de fournir la présidence de la République durant une année.


Puis j'ai souhaité appuyer l'octroi de dotations visant à honorer six lauréats évoluant dans les secteurs de la mode, du design et des métiers d'art, afin de récompenser des projets et des parcours d'exception.


Les créateurs, les artisans d'art, possèdent un savoir-faire précieux, acquis au fil du temps. Les métiers d'art notamment, sont caractérisés aujourd'hui par des enjeux cruciaux, en termes de transmission des savoirs, mais aussi de reprise de l'activité. Les dispositifs ayant pour objectif de promouvoir ces métiers, en finançant des actions sont une chance. Ils sont à encourager.

Je suis aussi intervenue au sujet des terrasses et contre-terrasses de l'établissement "Brasserie La Placette" situé dans le 17e arrondissement, pour demander au Conseil de Paris une modification du permis accordé par la Ville.


En effet, cet établissement a bénéficié du dispositif des "terrasses éphémères" mis en œuvre par la mairie de Paris pour soutenir les restaurateurs à la suite du confinement de 2020. Malheureusement les directives de la charte des terrasses éphémères n'ont pas été respectées : non-respect des horaires, nuisances sonores, problèmes de circulation.

Et enfin, j'ai voulu attirer l'attention du Conseil de Paris sur les décors anciens Art nouveau ou Art déco de restaurants, boutiques, bars, brasseries qui font partie de l'histoire et de l'identité de Paris, et qu'il conviendrait de protéger.