top of page
  • Photo du rédacteurCatherine DUMAS

Lancement de l’Observatoire de la Maroquinerie #2030


Présidente du groupe d’études Métiers d’art au Sénat, j’ai accepté d'accompagner, avec pour l’Assemblée nationale, l’ancien ministre aujourd’hui député, Stéphane Travert, le lancement de l’Observatoire de la Maroquinerie #2030, initiative portée par la Fédération Française de la Maroquinerie que préside Arnaud Haefelin.


Notre réunion de lancement qui se tenait dans les locaux de la prestigieuse maison Longchamp, à l’invitation de son président Jean Cassegrain, réunissait, hier soir, pas moins de trente parlementaires, députés et sénateurs, de diverses sensibilités et représentants des territoires très variés de notre grand pays.



Cette première rencontre entre responsables politiques et professionnels du secteur aura permis de lister les dossiers sur lesquels nous allons pouvoir travailler ensemble : contrefaçon, formation, transmission, libre échange, fabriqué France, export, réglementation, CIMA, RSE,…


L’industrie de la maroquinerie constitue une véritable vitrine de la France à l’international : notre pays est le 3ème exportateur mondial.


Avec 31 000 salariés, plus de 540 entreprises et 1 700 artisans, la maroquinerie est le 4ème secteur participant le plus à la balance commerciale française avec un excédent de 6,6 milliards d’euros.


Le secteur est porté par les grandes maisons de luxe connues de tous, mais il comprend aussi un tissu très divers d’acteurs dont 80% de PME. La maroquinerie est une locomotive pour l’économie française, qui fait rayonner la France. Il est donc nécessaire de s’y intéresser.

277 vues0 commentaire

コメント


bottom of page