Nouveau diplôme Métiers d'art : inquiétude des étudiants & professeurs pour la formation en atelier


En tant que Présidente du groupe d'études Métiers d'art du Sénat, j'ai écrit le 17 décembre dernier à la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, Frédérique Vidal, afin d'appeler son attention sur la récente mobilisation des étudiants et des professeurs des métiers d'art au sujet de la réforme du Diplôme National des Métiers d'Art et du Design (DN MADE) - bac +3 - amputé de 300 heures de formation !


Alors qu'auparavant le DMA s'obtenait en deux ans avec 20 heures d'atelier par semaine, le DN MADE ne dispose plus que de 8 heures d'atelier par semaine. Le nombre d'heures de pratique dans les formations aux métiers d'art est donc sensiblement diminué.


Les professeurs, les professionnels ou les élèves se mobilisent pour faire valoir leur envie d'apprendre et leur souhait viscéral que leurs métiers perdurent.


L'excellence du travail des artisans d'art, ce sont les milliers d'heures passées à faire, à apprendre, patiemment, geste après geste. Pour un artisan d'exception, le temps véritable de l'apprentissage se situe aux alentours de 10 000 heures.


Notre pays se targue de l'excellence de ses savoir-faire, mais qui va le transmettre aux jeunes générations ?


Les étudiants et enseignants de l'Ecole Boulle, en grève pour le première fois depuis 21 ans, demandent que le DN MADE soit repenser pour redonner à l'apprentissage en atelier la place qui lui revient.


Il me paraît important qu'ils soient entendus, si nous voulons maintenir la renommée internationale de nos formations aux métiers d'art.


Réponse de la Ministre









26 vues