Mobilisation contre les violences conjugales et intrafamiliales



Le contexte particulier de confinement, indispensable à l’endiguement de la pandémie de Covid-19, constitue malheureusement un terreau favorable aux violences conjugales et intrafamiliales : la promiscuité, les tensions, l’anxiété peuvent y concourir.


L’ensemble des services de l’État sont pleinement mobilisés pour agir, secourir et protéger les victimes.



Durant toute la période du confinement, la plateforme de signalement des violences sexuelles et sexistes demeure un moyen essentiel pour signaler des violences et pouvoir bénéficier d’assistance.


Il est également possible pour les victimes et les témoins de contacter en cas d’urgence le 17 : Police secours, d’envoyer un SMS au 114 et d’appeler le 3919 pour recevoir de l’aide anonymement ou gratuitement et de donner l’alerte dans les pharmacies. https://arretonslesviolences.gouv.fr/

Par ailleurs, des entreprises agissent avec l’Etat contre les violences conjugales. C’est, par exemple, le cas avec le groupe Casino et ses enseignes (Géant, Casino Supermarchés, Vival, Spar et Le Petit Casino), les enseignes du Groupe Monoprix (Monoprix, monop’, Naturalia et Sarenza), Franprix, Leader Price et Cdiscount,qui se sont engagés à promouvoir et à relayer largement les dispositifs d’alerte mis en place par le Gouvernement pour lutter contre les violences conjugales.


Dès aujourd’hui, les informations permettant de donner l’alerte sont affichées dans l’ensemble des points de vente en France, soit au bas des tickets de caisse, soit par voie d’affichage en magasins ou sur les sites Internet des enseignes.

Catherine DUMAS

Sénatrice de Paris

Conseillère de Paris - élue du 17e

Ma notice sur le site du Sénat

Contact Sénat :

c.dumas@senat.fr01 42 34 33 98

15 rue de Vaugirard 75291 Paris Cedex 06

Mentions légales