La Ville de Paris doit prévoir un Plan d'urgence pour sauver les kiosquiers !



Depuis plusieurs années, les kiosquiers et marchands de presse rencontrent de profondes difficultés, liées principalement au développement des titres gratuits et à la montée en puissance du numérique.  La crise sanitaire menace de leur porter un coup fatal.


La moitié des kiosquiers a été obligée de fermer pour des raisons économiques mais aussi sanitaires, car ils ont longtemps été laissés sans aucun matériel de protection par la Ville de Paris : une dotation, servie tardivement, d'une cinquantaine de masques et d'un litre de gel hydroalcoolique ne saurait suffire pour travailler dans des conditions de sécurité satisfaisantes.  


Les kiosquiers sont l'âme de Paris ! Ils assurent une mission de service public. 

C'est pourquoi, en février 2019, les élus du groupe LRI, témoignaient leur soutien aux kiosquiers parisiens en demandant à la Maire de Paris d'interdire au moins la distribution des titres gratuits dans l'enceinte de l'Hôtel de Ville et aux abords des établissements appartenant à la Mairie de Paris. Au dernier Conseil de Paris, Anne Hidalgo a présenté un plan de soutien prétendument « historique ». Il ne comprend malheureusement rien de spécifique ni de concret pour ces kiosquiers qui font pourtant la singularité culturelle de la Ville.  Or, il y a urgence à les réunir pour : 

  • identifier les besoins à courts, moyens et long termes, 

  • repenser en concertation les règles d'exploitations auxquelles ils sont soumis, les assouplir ou les élargir si nécessaire afin d'augmenter de manière significative leur potentiel d'activité commerciale, 

  • améliorer leurs conditions de travail, alors que beaucoup de kiosquiers se plaignent de défaillances liées aux nouveaux kiosques que la Mairie de Paris a installé sans réelle concertation : chauffage au plafond, stores baignoires inaptes par temps de pluie, matériaux de mauvaise qualité...,

  • compenser leurs pertes d'activités par des exonérations de taxes mais aussi par l'adoption immédiate d'un Plan d'urgence qui leur permettra de se projeter et de perdurer.  

Catherine DUMAS

Sénatrice de Paris

Conseillère de Paris - élue du 17e

Ma notice sur le site du Sénat

Contact Sénat :

c.dumas@senat.fr01 42 34 33 98

15 rue de Vaugirard 75291 Paris Cedex 06

Mentions légales