L’Olympiade Culturelle Paris 2024 est lancée !


Elle doit célébrer, selon la ministre Roselyne Bachelot « la vitalité de notre création artistique » et accompagner les préparatifs de la grande manifestation sportive que Paris accueillera en juillet 2024. Un dialogue entre culture et sport ouvert à tous. Les Jeux Olympiques et Paralympiques, c’est plus que du sport, c’est une célébration totale, tant sportive qu’artistique et culturelle.


Dès leur origine antique, les Jeux ont conjugué sport et culture. De 1912 à 1948 des compétitions artistiques étaient même au programme des Jeux Olympiques. Avec Paris 2024 la France prépare donc l’Olympiade culturelle avec la volonté de faire rayonner la richesse et la diversité de la culture en France.


Pendant un peu plus de trois ans, des évènements accessibles à un large public seront organisés partout en France. Ils valoriseront tant la création que le patrimoine de notre pays et de ses multiples cultures locales, dans toutes les disciplines artistiques. Cette programmation sera suivie du Festival Olympique, qui se tiendra dans les territoires qui accueilleront les compétitions pendant les Jeux de 2024.


Le concept des Jeux de Paris 2024 met déjà à l’honneur le patrimoine exceptionnel de la France, avec des lieux emblématiques au service des Jeux tels que le Château de Versailles, le Grand Palais, l’esplanade des Invalides, le Champ de Mars….


La programmation culturelle de Paris 2024 ira plus loin, en provoquant des rencontres au cœur même de ces lieux patrimoniaux, en valorisant le patrimoine plus moderne de la Seine-Saint-Denis mais aussi des patrimoines méconnus et immatériels. Mettre en valeurs toutes les dimensions de la culture pour mieux raconter l’histoire des Jeux de Paris 2024, tel sera également l’un des objectifs de cette Olympiade culturelle.


La clôture des Jeux de Tokyo en août 2021, signera l’ouverture officielle de l’Olympiade culturelle de Paris 2024. Mais certains artistes sont déjà à la tâche. C’est le cas de l’artiste franco-iranienne, Marjane Satrapi, auteure de la célèbre BD « Persepolis », peintre, scénariste, actrice et réalisatrice, qui vient de remettre à la ministre de la Culture un triptyque qui doit servir de modèle pour la réalisation d’une tapisserie olympique qui sera réalisée par les manufactures nationales d’ici 2024.


Afin que l’œuvre soit finalisée d’ici trois ans (il en faut généralement cinq pour une tapisserie de cette importance), huit lissiers seront mobilisés simultanément sur trois ateliers aux Gobelins et à Beauvais. Il n’a pas encore été décidée où sera exposée cette œuvre monumentale, mais cette tapisserie olympique, fruit de l’excellence française, demeurera pour des siècles et des siècles dans les collections nationales.

99 vues