Hommage à Hélène et François Missoffe dans le 17e


A l'initiative de Brigitte Kuster, le 17ème arrondissement inaugurait officiellement, cette semaine, la rue Hélène et François Missoffe, une nouvelle voie issue de la ZAC (zone d’aménagement concerté) Porte Pouchet, aux abords de St Ouen.


La famille Missoffe et le 17ème arrondissement sont intimement liés.


Couple emblématique de la politique française, Hélène et François Missoffe sont d’abord deux figures du gaullisme.


François Missoffe, membre des Forces Françaises Libres pendant la Seconde Guerre mondiale, incarne la résistance. Prisonnier en Indochine, puis ambassadeur de France au Japon, il est un fidèle de la première heure du général de Gaulle, dont il sera, plusieurs fois, ministre. Ministre de la Jeunesse et des Sports de 1966 à 1968, il portera d’ailleurs une politique qui souhaitait faire émerger les besoins et les aspirations d’une jeunesse qui gronde... Les évènements du printemps 68 ne lui laisseront pas le temps de l’installer.


Femme énergique, ayant le courage de ses convictions, Hélène Missoffe, est une militante des droits des femmes. Elle a toujours défendu bec et ongles les valeurs de la famille, de l’école et fait de la liberté des femmes son cheval de bataille. Bien que catholique et réticente, au départ, à la dépénalisation de l’interruption volontaire de grossesse, elle s’est vigoureusement battue et a travaillé avec Simone Veil, ministre de la santé, à l’émergence de la loi en engageant « sa responsabilité personnelle ». Cette année 1975 fut d’ailleurs celle des avancées pour la cause des femmes puisque députée, Hélène Missoffe votera également la loi sur la réforme du divorce, ouvrant la possibilité du consentement mutuel. Elle sera ensuite secrétaire d'État auprès du ministre de la Santé et de la Sécurité sociale dans le deuxième gouvernement de Raymond Barre, de mars 1977 à mars 1978.


Les Missoffe sont des figures populaires du 17e, appréciés des habitants. Ils seront successivement députés de ce qui était, à l’époque, la 24e circonscription de Paris. François dès 1958, puis Hélène à partir de 1974.


Comme l’a rappelé le maire du 17ème, Geoffroy Boulard, lors de cette inauguration : «Chez les Missoffe, la politique est une histoire de famille».


C’est d’ailleurs l’une de leurs filles, Françoise, épouse de Panafieu, qui reprendra le flambeau dans le 17e, en étant députée de 1986 à 2012, et maire de l’arrondissement de 2001 à 2008.


Françoise était d’ailleurs présente pour cette inauguration, entourée par de nombreux élus du 17e et de Paris.


195 vues