31ème édition du rallye Aïcha des Gazelles


Vice-présidente du groupe d’amitié France-Maroc, j’étais ce week-end, avec le président de la Commission des Affaires étrangères du Sénat, Christian Cambon, à Essaouira au Maroc pour l’arrivée de la 31ème édition du Rallye Aïcha des Gazelles. Un évènement auquel participaient également le Prince Albert de Monaco et l'ancienne ministre de l'économie et actuelle présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde.


Ce rallye a toujours été novateur … et il s’écrit depuis 30 ans !

En 1990, sa fondatrice Dominique Serra (que j’avais rencontrée en janvier 2020 au Sénat,

via Virginie Atlan qui préside Les Audacieuses), est une jeune entrepreneuse qui vient tout juste d’ouvrir son agence de communication. La CCI de Haute-Marne lui confie une problématique qu’elle défendra toute sa vie : faire valoir le courage, l’audace et la force des femmes.


Elle propose de se battre sur un terrain habituellement réservé aux hommes : l’univers du Rallye-raid. Un choix qui est loin d’être anodin : quel autre sport plus masculin que le rallye peut démontrer les capacités féminines dans les situations où on ne les attend pas.

En 1990, le Trophée des Gazelles voit donc le jour avec 9 équipages au départ. Il en compte désormais 178, de 14 nationalités différentes.


Le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc est un événement porteur de valeurs symboliques et fédératrices. Les femmes, que l’on nomme souvent « les Gazelles » au Maroc, décident de participer au Rallye pour s’accomplir mais aussi pour défendre des associations caritatives.


Ainsi, elles embrassent une cause et l’embarquent avec elles dans le désert…


Les Gazelles inscrites à une édition du Rallye 2022 ont donc pu mettre en lumière et communiquer avec l’association caritative de leur choix.


La structure dédiée « Gazelles engagées » a présenté ces associations caritatives soutenues, tout au long du rallye. De nombreux communiqués de presse ont été transmis aux rédactions nationales et internationales afin de valoriser leurs démarches.


Mais, pour aller encore plus loin, chaque année, un jury composé des membres du Comité RSE du Rallye Aïcha des Gazelles vote pour le meilleur projet associatif et un prix de 10 000 euros est versé par Maïenga à l’association élue, tout cela pour réaliser un projet, leur projet !

Par ailleurs, la responsabilité sociétale et environnementale (RSE) représente un enjeu majeur dans la gouvernance et les valeurs du Rallye.


En 2010, un Comité d’Éthique était créé, présidé par Christine Lagarde. Ce Comité a travaillé sur plusieurs missions environnementales et sociétales et a notamment écrit le Livre Blanc « Rallye-Raid et Développement Durable » édité en 2018. Dans un souci d’améliorer toutes ses démarches, l’objectif du Rallye est de réactiver ce Comité dans une nouvelle version. La française Christine Lagarde a passé le relai à la ministre marocaine de l’Economie et des Finances Mme Nadia Fettah Alaoui.


Parti le 19 mars de Nice (après un départ spécifique des véhicules électriques partis préalablement de Monaco), la caravane a pris le bateau de Sète vers Tanger pour une épreuve au Maroc en 6 étapes et 9 jours de compétition. L’arrivée officielle s’est tenue ce samedi 2 avril, sur l’immense plage d’Essaouira, avec remise des prix et cérémonie de clôture.


Retour en vidéo sur l'arrivée à Essaouira !


1 vue