2021 : Il faut sauver la cristallerie Baccarat!


Placée sous tutelle en septembre dernier l’entreprise Baccarat, fleuron français de la cristallerie, a connu une année 2020 particulièrement difficile. Mais, l’année qui s’ouvre pourrait être synonyme de renouveau !


L’activité a pu reprendre à la cristallerie de Baccarat au 3ème trimestre 2020, malgré le reconfinement, et la situation de l’entreprise semble se stabiliser. L’arrivée d’administrateurs provisoires et d’un nouveau directeur général, Hervé Martin, qui connait bien la maison pour avoir déjà occupé ce poste entre 2007 et 2011, sont perçus comme des signes très positifs pour tourner la page d’un investissement chinois mortifère pour l’entreprise française.


Présidente du groupe d'études Métiers d’art au Sénat, j’avais répondu à l’invitation de mon collègue Olivier Jacquin (sénateur de Meurthe-et-Moselle) et du maire de la commune de Baccarat, Christian Gex, pour une visite multifacettes au cœur du cristal, en mai 2019, avec visite de la Cristallerie, présentation du projet de Musée du Flacon de parfum et découverte de l’église moderne St Rémy de Baccarat qui compte pas moins de 20 000 pièces de cristal ajustées dans le béton ! (Compte-rendu de mon déplacement à Baccarat)


Les métiers d’art participent directement de l’image de la France, pays de culture, d’excellence et de tradition. Ces métiers contribuent au développement du tourisme en France et au rayonnement culturel de nos territoires.


Je veux donc espérer que les efforts entrepris depuis plusieurs mois pour sauver cette usine de Lorraine qui compte 632 employés dont 22 Meilleurs ouvriers de France permettront de sauver cette marque de renommée mondiale (déposée en 1860) où cohabitent sur le site éponyme, des artisans détenteurs de savoirs oubliés et des machines équipées des dernières technologies.


Les deux administrateurs doivent rendre leurs avis mi-janvier…

122 vues