top of page
  • Photo du rédacteurCatherine DUMAS

Visite de la Base aérienne 115 à Orange (Vaucluse)

Dernière mise à jour : 30 avr.


Avec mes collègues de la Commission des Affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat, les sénateurs Olivier Cigolotti, Philippe Paul, et Ludovic Haye, j'ai visité le jeudi 25 avril la Base aérienne (BA) 115 située à Orange, dans le Vaucluse.


La BA 115 Orange-Caritat "Capitaine de Seynes" est composée de 1600 aviateurs. Ils assurent des missions opérationnelles et des actions organiques, notamment :


  • en alertant les autorités par le biais de la Permanence Opérationnelle (PO) hélicoptère et chasse, et par les alertes commandos ;

  • en s'engageant sur le territoire national (« Search and rescue », Sentinelle) ;

  • en s'engageant dans les théâtres d’opérations extérieures (Sahel, Levant, Europe), dans les forces prépositionnées (Gabon, Côte d’Ivoire) et dans les forces de souveraineté (outre-mer) ;

  • en assurant une préparation opérationnelle et une formation des équipages hélicoptères (centre d’instruction CIEH) et des fusiliers commandos (centre de formation CPOCAAE)


Après une présentation de la BA 115 par le Colonel Guillaume Deschamps, qui commande la base aérienne, nous avons visité le chantier RAF5.


Le chantier RAF5 vise à accueillir au sein de la BA 115 le 5e escadron Rafale de l’Armée de l'Air et de l'Espace à l’été 2024, et le 6e escadron Rafale à l’horizon 2028.


Ces projets structurants complètent la transition opérationnelle de la BA 115 débutée en 2011 (accueil Escadron Hélicoptère, Centre de formation des équipages Hélicoptères et des commandos).


Les projets RAF5 et RAF6 sont accompagnés d’évolutions majeures visant à garantir la cohérence d’ensemble pour disposer d’un outil de combat fiable et moderne pour les 30 prochaines années.


Après des échanges très instructifs avec l'équipage d'un hélicoptère de type Fennec, nous avons également visité le Centre de préparation opérationnel des combattants de l'armée de l'Air (CPOCAAE).


Ce centre est l’acteur incontournable de la formation et de la préparation du combattant.


Inauguré en août 2015, il offre plus d’une quarantaine de stages, d’une durée variant d’1 semaine pour la mise en condition avant projection (MCP), à 18 semaines pour le stage ATTILA, destiné aux commandos parachutistes devant intégrer le commando parachutiste de l’air (CPA) 30.


Le CPOCAAE forme également les militaires techniciens de l’air pour leur formation militaire élémentaire qui est d’une durée de 8 semaines.


La journée s'est terminée par une rencontre très instructive avec de jeunes recrues de l'Armée de l'Air et de l'Espace.


Image de synthèse des bâtiments imaginés dans le cadre du chantier RAF5


Comments


bottom of page