Mission RIMED 1/2 - Grèce : réarmement et dégradation du contexte stratégique en Méditerranée



La Commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat que préside Christian CAMBON m’a confiée, en collaboration avec ma collègue sénatrice Isabelle RAIMOND-PAVERO, une mission sur le réarmement et la dégradation du contexte stratégique en Méditerranée, baptisée RIMED.


Les principaux pays concernés par cette problématique sont d’une part les pays méditerranéens de l’Union européenne (France, Espagne, Italie, Malte, Slovénie, Croatie, Grèce et Chypre) ainsi que les principales puissances militaires à l’est et au sud de la zone (Turquie, Égypte, Algérie).


Notre premier objectif sera de dresser un état des lieux circonstancié, documenté et actualisé des motifs de tension en Méditerranée et les conséquences que leur évolution à moyen terme pourrait avoir sur la stabilité de la zone. Nous tenterons de documenter le niveau et le rythme du réarmement des différentes puissances militaires méditerranéennes. Enfin, nous confronterons les ambitions et les priorités de la France dans cette zone avec les moyens mis en œuvre sur les plans militaires et civils.


Depuis plusieurs années, des dynamiques internes de cette zone ou importées depuis l’extérieur ont contribué à déstabiliser la Méditerranée et à faire monter progressivement le niveau des tensions observées dans cette région.


Après un grand nombre d’auditions réalisées, avant l’été, au Sénat, nous effectuons un déplacement en Grèce et à Chypre pour nous permettre, d’une part de rencontrer un partenaire militaire d’une importance croissante pour la France (Grèce) et d’autre part de visiter l’un des points de tension important dans la zone entre l’Union et la Turquie (Chypre).


Notre rapport sera présenté devant le Sénat, fin septembre.


Etape 1 : Grèce – Athènes


Des rencontres et des échanges ont été très enrichissants.


Jour 1 : Ambassade de France, Ministère de la protection citoyenne et Ministère de la protection des frontières.


Jour 2 : Think-tank ELIAMEP, Ministère de la Marine marchande et de la politique insulaire / Etat-major du corps hellénique des garde-côtes, cabinet du premier ministre, Ministère hellénique des affaires étrangères, Président de la CCI France-Grèce et Présidente des conseillers du commerce extérieur.


Jour 3 : Ministère hellénique des affaires étrangères, Commission de la défense et des affaires étrangères au Parlement hellénique, Entreprises du secteur d’armement.


Ces rencontres nous permettent de mieux appréhender les motifs de tension, maîtriser la nouvelle donne du bassin méditerranéen, avec des nouvelles puissances émergentes qui redessinent la carte géopolitique.


Les enjeux de solidarité sont essentiels pour la sécurité de l’Union Européenne. De nouveaux défis sont à prendre en compte, pour lesquels il est indispensable de renforcer la coopération internationale.


Message publié sur le compte tweeter de l'ambassade à l'issue de notre mission :



137 vues