Question au Ministre de l’économie sur la multiplication des fermetures des bureaux de poste à Paris



Plusieurs signalements d’habitants m’ont amenée à interroger, cette semaine, par le biais d’une question écrite, le ministre de l’économie et des finances sur la multiplication des fermetures des bureaux de poste à Paris.


Le groupe La Poste a en effet annoncé il y a quelques semaines son intention de fermer au moins 3 bureaux de poste d’ici la fin de l’année 2022 à Paris.


Ces annonces s’ajoutent à la fermeture de près de 40 bureaux de poste depuis 2014 et la fermeture forcée de plus de 200 boites aux lettres de rue destinées à la collecte du courrier dans la capitale. Sans compter la réduction des horaires d’ouverture des bureaux de poste qui fluctuent selon les quartiers.


Ce phénomène contraint de manière non-négligeable la vie quotidienne de milliers d’habitants dans la capitale et les exaspère…


Les services publics doivent être accessibles facilement, partout sur le territoire, à tous les habitants. Les bureaux de poste représentent un service public de proximité incontournable. La crise sanitaire a par ailleurs rappelé le caractère essentiel de ces services postaux pour nos concitoyens et tout particulièrement les plus vulnérables et les plus isolés d'entre eux.


Il est compréhensible que la baisse de fréquentation de certains bureaux de poste et l’utilisation de plus en plus massive du numérique conduisent le groupe La Poste à revoir son organisation. Le monde change et nos habitudes aussi. Il faut aussi reconnaître que la multiplication des points relais dans la capitale permet de substituer en partie les fermetures.


Néanmoins, ces transformations doivent se faire au bénéfice des habitants et en concertation étroite avec les maires d’arrondissement.


J’ai donc demandé au ministre de l'économie et des finances quelles sont les mesures envisagées pour mieux encadrer la fermeture des bureaux de poste dans la capitale.

168 vues