Quel avenir pour le projet de rénovation de la gare du Nord ?


Illustration : Valode et Pistre architectes


Sur le projet de rénovation de la Gare du Nord,dont les travaux n'ont toujours pas démarré à ce jour, j'ai souhaité interroger le Ministre délégué chargé des transports.


Rappelons que la gare du Nord est une gare internationale, où transitent plus de 700 000 voyageurs par jour actuellement, et 900 000 dans dix ans.

Un projet de rénovation ambitieux, au bénéfice de l'amélioration du confort de tous les usagers, a été validé en Conseil de Paris en juillet 2019. Réorganisant les mobilités autour de la gare, et mêlant boutiques, espaces verts, bureaux, salles de concert et d'exposition, il semble aujourd'hui à l'arrêt. Le préfet de région a pourtant accordé le permis de construire, valant autorisation d'exploitation commerciale au projet, le 6 juillet 2020.


Ce projet, qui a fait l'objet d'une large concertation depuis deux ans, est nécessaire pour les centaines de milliers de Franciliens et les touristes qui empruntent quotidiennement la gare du Nord. Il vise à embellir tout un quartier, le transformer en fluidifiant les déplacements autour de la gare, et juguler l'insécurité grandissante à ses abords. Les élus peuvent témoigner de la persistance de graves problèmes d'insécurité constatés, dont les riverains sont lassés, et ce malgré les moyens supplémentaires déployés par la SNCF.


Alors que le gouvernement a confirmé au Sénat le 21 juillet 2020, lors des questions d'actualité au gouvernement, le lancement de la rénovation de la gare du Nord, je ne comprends pas ce blocage et l'absence de démarrage des travaux, plus de trois mois après la délivrance du permis de construire.

J'ai donc demandé au gouvernement des explications sur cet état de fait, qui empêche tout un quartier d'aspirer au renouveau attendu depuis des années, et que ses habitants en quête de sécurité, appellent de leurs vœux.


Réponse du Ministre délégué :


La gare du Nord est la plus grande gare d'Europe et sa fréquentation aujourd'hui de 700 000 visiteurs quotidiens est vouée à croître encore dans les prochaines années pour atteindre 900 000 utilisateurs en 2030.


Le projet de transformation de la gare du Nord, lancé en 2017 et pour lequel un permis de construire avait été délivré en juillet 2020, visait essentiellement à désaturer et à augmenter les espaces ferroviaires à l'horizon 2024, année des Jeux olympiques et paralympiques de Paris.


Durant l'été 2021, la société concessionnaire en charge du projet, StatioNord, a informé SNCF Gares & Connexions que l'offre proposée par le constructeur pressenti se traduirait par une augmentation très importante du budget total, ainsi que par un retard de 2 à 3 ans qui ne permettrait pas de respecter les échéances de la coupe du monde de rugby de 2023 et des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.


Au regard de l'ampleur des écarts constatés par rapport aux engagements contractuels, Gares & Connexions a mis fin, le 21 septembre 2021, à son contrat de concession avec la société StatioNord.


Néanmoins au vu de la nécessité, partagée par le groupe SNCF, l'État et les collectivités locales, d'améliorer les conditions d'accueil des voyageurs et d'adapter la gare à l'horizon des grands événements sportifs de 2023 et 2024, SNCF Gares & Connexions a décidé de lancer, sous sa propre maîtrise d'ouvrage, la conception d'un projet de transformation, de moindre ampleur, qui sera élaboré en concertation étroite avec les acteurs publics concernés.


Les travaux, qui débuteront à la fin de l'année 2022, permettront d'améliorer les flux voyageurs en agissant sur la signalétique et de réaliser de nouvelles liaisons verticales (escaliers mécaniques) entre la gare souterraine des transports du quotidien et la gare de surface.


L'embarquement dans le terminal Transmanche sera amélioré par l'installation de nouveaux appareils de contrôle et l'agrandissement des espaces d'attente.


Par ailleurs le parvis de la gare sera réaménagé pour en faire une véritable zone intermodale dédiée aux piétons et aux vélos (accès aux bus, installation de stationnements sécurisés pour les vélos).


103 vues