top of page
  • Photo du rédacteurCatherine DUMAS

Protégeons nos producteurs de sel avec un label bio efficace !

Dernière mise à jour : 1 févr. 2023



Le sel est un condiment indispensable dans notre alimentation, de la préparation à la conservation, comme pour notre traditionnelle baguette de pain, ou encore notre charcuterie. Notre pays, riche de sa géographie, compte de nombreux producteurs de sel marin dans ses régions côtières.


Je m’étais rendue sur l’Île de Noirmoutier, dans le département de la Vendée, en juin 2022, à l’invitation de mon collègue Bruno Retailleau, et Guillaume Gomez, représentant personnel du Président de la République pour la Gastronomie et l’Alimentation.


J’avais rencontré, à cette occasion, Elisabeth Wattebled, présidente d’une coopération de sel de l’Île de Noirmoutier. J’ai pu mesurer la richesse et les savoir-faire, traditionnels et ancestraux, des paludiers et sauniers qui récoltent le sel manuellement grâce à l’évaporation de l’eau de mer et en respectant les saisons.


Après une visite très instructive de la coopérative, Elisabeth Wattebled m’a fait part de ses nombreuses inquiétudes sur une future possibilité de labellisation "Bio" du sel au niveau européen. En effet, la définition du sel biologique retenue dans un règlement européen n'est pas suffisamment délimitée, ce qui conduirait dans la pratique à certifier des productions de sel qui ne seraient pas respectueuses de l'environnement.


La mise en œuvre de cette définition pourrait impacter la crédibilité et l'efficacité de la marque « biologique », et créerait de la confusion pour les consommateurs, alors même que le label biologique a pour ambition d'éclairer les consommateurs de leurs choix.


Sensible à la préservation de nos méthodes artisanales de production de sel marin, je me suis mobilisée, depuis plusieurs mois, auprès du Gouvernement et des mes collègues parlementaires européens, pour que la législation européenne soit la plus stricte possible sur cette labellisation.


Par le biais d’une question écrite au Sénat, j’ai également interpellé le Ministre de l’agriculture et de la souveraineté alimentaire sur cette problématique.


Vous pouvez trouver la question écrite et sa réponse ici : http://www.senat.fr/questions/base/2022/qSEQ221204471.html


Je reste vigilante sur les prochaines discussions qui se dérouleront au niveau européen !

4 vues0 commentaire

Comments


bottom of page