PLF 2023 : Prorogation d'un an du CIMA, le Crédit d'Impôt en faveur des Métiers d'Art

Lors de la séance qui se tenait cette nuit au Sénat, j'ai obtenu la prorogation jusqu'en décembre 2024 du CIMA, le Crédit d'Impôt en faveur des Métiers d'Art dont la date de fin était fixée au 31 décembre 2023.

Ce délai pourra, ainsi, être mis à profit afin de mener à bien l’évaluation du dispositif, qui vient seulement de débuter sous l’égide du ministère de la culture et de l’Institut national des métiers d’art, et, par la suite, d’organiser les concertations nécessaires autour des pistes éventuelles d’évolution.


Créé en 2006, ce crédit d’impôt s’est révélé jusqu’ici précieux pour encourager l’innovation dans cette filière et permettre aux entreprises de disposer d’une main d’œuvre qualifiée.


Comme le relevait, en février dernier, un rapport d'information parlementaire consacré à l’impact de la crise de la covid‑19 et aux nouvelles mutations du secteur des métiers d’excellence et métiers d’art : « la crise sanitaire a encore renforcé le besoin pour les professionnels des métiers d’art de pouvoir s’appuyer sur le CIMA dans leur activité de production ».


Présidente du groupe d'étude Métiers d'Art du Sénat, il me paraissait important de donner aux professionnels du secteur une visibilité à deux ans, en attendant la pérennisation de ce dispositif, moyennant quelques adaptations destinées à mieux prendre en compte la réalité économique des métiers d’art. C'est chose faite !