top of page
  • Photo du rédacteurCatherine DUMAS

Participation à l'entretien entre Gérard Larcher, Président du Sénat et Igor Grosu, Président du Parlement de la République moldave

Dernière mise à jour : 28 mai


Lundi 27 mai, en ma qualité de vice-présidente de la Commission des Affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat, présidée par Cédric Perrin, j'ai participé à l'entretien entre Gérard Larcher, Président du Sénat, et Igor Grosu, Président du Parlement de la République moldave.


La Moldavie est un pays stratégique pour la France et pour l'Union européenne. Elle est située géographiquement entre la Roumanie, membre de l'Union européenne, et l'Ukraine, en guerre contre la Russie depuis plusieurs années.


Le pays est candidat à l'adhésion à l'Union européenne depuis plusieurs années, et les négociations effectives devraient débuter en 2024.


La Moldavie doit néanmoins poursuivre ses efforts pour adapter son économie et le fonctionnement de ses institutions aux standards européens. Cela passe en particulier par la réduction de la place des oligarques dans l’économie et dans les médias. La lutte contre la criminalité constitue par ailleurs un autre enjeu important.


Sur le plan militaire, l'Union européenne et la Moldavie ont signé un accord de partenariat en matière de défense et de sécurité, pour aider les Moldaves à mieux résister aux menaces russes, notamment les manipulations contre les médias moldaves, ainsi que les tentatives d'ingérences.


La coopération militaire entre la France et la Moldavie se construit progressivement. Un accord de coopération en matière de défense a été signé le 7 mars 2024, à l’occasion de la visite de la Présidente moldave Maia Sandu en France. Cet accord prévoit en particulier l’ouverture, courant 2024, d’une mission de défense permanente en Moldavie.


Sur le plan culturel, et en dépit des conflits, des divisions, et des ruptures qui ont marqué l’histoire de l’Europe au cours des siècles, les Moldaves ont su garder un lien spécial avec la France, sa culture et sa langue.

 

L’Alliance française de Moldavie a été inaugurée en décembre 1995 à Chisinau. Avec près de 3500 élèves, l’Alliance française de Moldavie est l’une des plus importantes Alliances françaises d’Europe. Elle constitue par ailleurs un marqueur essentiel de la présence française en Moldavie.

 

Depuis 1996, la Moldavie est membre de l’Organisation internationale de la francophonie. En marge du dernier sommet de la Francophonie à Erevan en octobre 2018, la Moldavie a signé un pacte linguistique destiné à renforcer la place du français dans son système éducatif.

 

Aujourd’hui, le français, enseigné en tant que langue étrangère en Moldavie, continue d’animer des classes entières d’élèves et d’étudiants, dans tout le pays, du primaire au supérieur : 40% des écoliers du secondaire apprennent le français !


La Moldavie est un partenaire non négligeable pour la culture, l'influence et la sécurité de la France sur le continent européen. Ce constat a été rappelé lors de l'entretien et les projets de coopération devraient se renforcer à l'avenir.

29 vues0 commentaire

Comments


bottom of page