Le tourisme fluvial face à un risque latent de défaillance des entreprises de la filière




A l'arrêt depuis la mi-mars, la totalité des entreprises de la filière du tourisme fluvial est aujourd'hui confrontée à un risque latent de défaillance en raison de l'épidémie de Covid-19.


Composée presque en totalité de très petites, petites et moyennes entreprises (PME-TPE), l'horizon de rétablissement de la fréquentation est estimé selon les professionnels du secteur à deux ou trois ans.


Sur le plan sanitaire, le secteur est prêt à redémarrer à condition qu'il y soit autorisé et sous réserve qu'un plan de relance soit établi.


Même si le le plan de sauvetage d'accompagnement des entreprises durant la période de reprise lente qui a démarré le 11 mai est un signal encourageant, il est indispensable que le Gouvernement puisse apporter des réponses spécifiques à cette profession, fragilisée par cette crise.


J'ai donc attiré l'attention du ministre en charge de ce secteur, le secrétaire d'Etat, auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, chargé des Transports afin de relayer les inquiétudes légitimes de ces professionnels pour leur avenir.


Catherine DUMAS

Sénatrice de Paris

Conseillère de Paris - élue du 17e

Ma notice sur le site du Sénat

Contact Sénat :

c.dumas@senat.fr01 42 34 33 98

15 rue de Vaugirard 75291 Paris Cedex 06

Mentions légales