Entretien avec une délégation de députés coréens, membres de la commission des affaires étrangères


Présidente du groupe d’amitié France-Corée du Sénat, c’est toujours un honneur d’accueillir des délégations au Palais du Luxembourg.


J’ai ainsi eu le plaisir de recevoir Mme LEE Jae jung, députée, vice-présidente de la Commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale, et M. KIM Tae-ho, député, membre de la Commission des Affaires étrangères.


Je leur ai rappelé que lors de la mission que j’avais conduite, au nom du groupe d’amitié, à Séoul au mois de septembre, nous avions eu l’occasion de nous entretenir avec le Président de la Commission des Affaires étrangères, M. LEE.


Nous avions abordé de nombreux sujets, tels que :

  • La proximité historique de la Corée avec les États-Unis et l’évolution de cette relation avec la nouvelle administration Biden ;

  • Les relations de la Corée avec la Chine, et la place très importante qu’il a aujourd’hui du fait de la rivalité sino-américaine ;

  • La stratégie indo-pacifique de la Corée, qui rejoint une préoccupation croissante de la politique extérieure de notre pays ;

  • Les partenariats et la coopération entre la Corée et l’Union européenne, et plus particulièrement entre la Corée et la France, notamment dans le domaine des équipements militaires ;

  • Et bien sûr les relations avec la République populaire démocratique de Corée, qui ont été l’objet de longs échanges.

Notre délégation s’était d’ailleurs rendue dans la DMZ (Zone coréenne démilitarisée), où elle a pu mieux matérialiser la ligne de cessez-le-feu séparant les deux Corées, et la sensibilité de cette problématique pour la Corée du Sud. Le Président LEE avait souligné la nécessité que soit reconnue officiellement la fin de la guerre entre les deux Corées, pour que les relations évoluent véritablement vers une paix durable.


Or, cette reconnaissance est l’objet d’une proposition de résolution déposée récemment par le Président de la Commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées, Christian Cambon, qui sera examinée en séance publique au Sénat le 5 janvier prochain. J’interviendrai à cette occasion, au nom de mon groupe et en tant que présidente du groupe d’amitié.


17 vues