Les universités françaises face à la crise sanitaire


A l'initiative de mon collègue, Max Brisson, Sénateur des Pyrénées-Atlantiques, j'ai cosigné, avec 60 parlementaires, un courrier adressé à la Ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, Frédérique Vidal, pour appeler son attention sur la situation de nos universités et les conditions d'études en période de crise sanitaire.


En effet, l'une des conséquences du confinement a été l'attribution du baccalauréat, sur la base du contrôle continu, de façon massive. Ainsi, 95,7 % des candidats ont obtenu leur diplôme, du jamais vu ! Et jamais autant de bacheliers n'ont rejoint l'université française.


Nos universités françaises doivent aujourd'hui faire face à une triple problématique :

  • forte augmentation des effectifs,

  • application difficile du protocole sanitaire,

  • conditions d'études incertaines.


Et l'apparition de cas de Covid-19 dès les premiers jours de la rentrée universitaire, a engendré la fermeture de nombreux établissements.


Hélas les récentes mesures sanitaires du Gouvernement, comme l'obligation pour les facultés de réduire de moitié le nombre d'étudiants présents, ne s'accompagnent pas de moyens nécessaires.


Certaines universités restreignent l'accès à leurs bibliothèques, d'autres ne retransmettent pas leurs cours magistraux ni ne proposent d'enseignement à distance. Les conditions d'apprentissage de nos étudiants s'en trouvent dégradées.


Nous demandons donc à la Ministre de nous indiquer les moyens financiers et ressources supplémentaires que le Gouvernement entendait mobiliser pour accompagner les universités durant cette période.



Catherine DUMAS

Sénatrice de Paris

Conseillère de Paris - élue du 17e

Ma notice sur le site du Sénat

Contact Sénat :

c.dumas@senat.fr01 42 34 33 98

15 rue de Vaugirard 75291 Paris Cedex 06

Mentions légales