Demande de sécurisation des résidences gérées par Paris Habitat dans le 17e.


Depuis plusieurs années, les élus de la droite et du centre plaident au Conseil de Paris pour un renforcement de la sécurité des Parisiens et, en l’occurrence, des résidents de plusieurs ensembles immobiliers du 17ème arrondissement, gérés par Paris Habitat, notamment ceux situés boulevard Berthier, boulevard Gouvion-Saint-Cyr et rue Jean Moréas.


Autour du Maire du 17ème, Jean-Didier Berthault, Agnès Toury et Hugues Charpentier se sont particulièrement mobilisés.


Cambriolages, intrusions, délinquance de proximité et d’opportunité sont parfois et trop régulièrement le lot quotidien de ces riverains relayés par les amicales de locataires excédés.


Par la voix de son maire, Geoffroy Boulard, leur colère a pu être entendue lors du Conseil de Paris qui s’est tenu cette semaine.


Il a notamment été demandé que le bailleur sécurise (enfin !) l’accès à ces immeubles afin de les rendre imperméables aux nuisances, de même que les squares qui jouxtent ces immeubles, particulièrement ouverts sur la voie publique.


La vidéoprotection est un élément essentiel non seulement pour rassurer mais surtout parce qu’elle est gage d’efficacité en matière d’élucidation des faits, puisque les bandes enregistrées peuvent être exploitées par les enquêteurs.


Pour la sécurité et la tranquillité de ces habitants de ce quartier du 17ème arrondissement, le maire de l’arrondissement a officiellement renouvelé sa demande à la Ville de Paris (un vœu préalablement voté par le conseil du 17ème arrondissement a déjà été refusé en octobre dernier par la Maire de Paris) d’engager un dialogue exigeant avec Paris Habitat afin que des moyens concrets soient débloqués dans les plus brefs délais pour sécuriser les halls d’entrée, les squares et toutes les parties communes de cet ensemble locatif qui compte pas moins de 2000 logements.

22 vues