Chrétiens d'Orient : table ronde consacrée aux écoles chrétiennes francophones au Moyen-Orient


Une table ronde consacrée aux "Écoles chrétiennes francophones au Moyen-Orient", et organisée par le groupe de liaison, de réflexion, de vigilance et de solidarité avec les Chrétiens d'Orient, les minorités au Moyen-Orient et les Kurdes, que préside Bruno Retailleau, s’est tenue au Sénat.

Cette réunion fut l’occasion d’évoquer les actions du fonds pour les écoles d’Orient. Ce fonds, annoncé par le président de la République en janvier 2020, et créé par l’Etat et l’Œuvre d’Orient, réunit des donateurs publics et privés. Il vise à soutenir l’action éducative des communautés chrétiennes au Moyen-Orient dans tous ses aspects, en ce qu’elle contribue à une instruction humaniste et à un service public de diffusion de la francophonie.


Les valeurs diffusées par ces écoles sont la liberté, l’égalité, la fraternité, l’égalité entre les hommes et les femmes, le respect des convictions et la distinction entre le domaine civil et le domaine religieux.


Ces écoles scolarisent près de 400 000 enfants de toutes confessions et de tous les milieux sociaux.


Avec ce fonds pour les écoles d’Orient, la France renoue avec sa tradition de soutenir directement ces écoles, terreau de son amitié avec les peuples du Moyen-Orient.


Ce fonds a vocation à aider les écoles francophones chrétiennes pour la formation des professeurs et des cadres administratifs, l’accès des élèves à un environnement culturel francophone, le soutien aux programmes d’enseignement, l’accueil de volontaires, l’échange entre professionnels de l’éducation, les équipements nécessaires à la réalisation des projets. De manière exceptionnelle, le fonds pour les écoles d’Orient permettra aux établissements de solliciter des aides à la scolarité.

Il peut intervenir au Liban, en Irak, en Egypte, dans les Territoires palestiniens, en Israël, en Jordanie.


Le fonds est abrité au ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.


En 2020, le fonds a distribué 2,2 millions d’euros et aidé 140 écoles.


A l’occasion de cet échange, j’ai posé une question sur le rôle de l’Agence française de développement (AFD), et j’ai souhaité savoir comment mieux intéresser et sensibiliser les collectivités territoriales et nos entreprises à cette noble cause.


Ont participé à cette table ronde :


- M. Charles Personnaz, Directeur de l'Institut national du patrimoine, auteur du rapport remis au Président de la République sur "Le renforcement de l’action de la France dans la protection du patrimoine du Moyen-Orient et le soutien au réseau éducatif des communautés chrétiennes de la région"

- M. Vincent Cayol, Directeur des opérations de l’œuvre d'Orient

- Mme Anne GUEGUEN, Directrice Afrique du Nord Moyen-Orient (ministère de l’Europe et des Affaires étrangères)

- M. Jean-François PACTET, Directeur adjoint de la Direction générale de la Mondialisation (ministère de l’Europe et des Affaires étrangères).


=> Pour visionner la table ronde en intégralité : ICI

=> Pour consulter le rapport « Patrimoine et réseau éducatif chrétien au Moyen-Orient » de Charles Personnaz : ICI

35 vues