Charnier du centre du don des corps de la faculté de médecine de Paris


Face à l'effroyable affaire du charnier de la faculté de médecine de l'Université Paris-Descartes, j'ai interrogé par le biais des questions écrites la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation pour obtenir de plus amples informations.


Pour mémoire, la presse a divulgué cette affaire en novembre 2019 en dévoilant les conditions indignes dans lesquelles les dépouilles de personnes ayant léguées leur corps à la science auraient été conservées depuis vingt ou trente ans dans les chambres froides insalubres et non hermétiques du centre du don des corps. Le Centre du don des corps (CDC) est le plus grand centre anatomique de France. Créé en 1953, il est rattaché à l'université de Paris-Descartes.


Les familles des proches concernées sont en plein désarroi. Outre les détails insoutenables mentionnés dans les journaux, l'enquête journalistique a révélé que l'université aurait fait payer les chirurgiens, mais également les entreprises privées qui souhaitaient utiliser des pièces anatomiques pour effectuer des recherches.


Aujourd’hui une enquête judiciaire a été diligentée pour atteinte à l'intégrité de cadavres, et 67 familles de victimes se sont constituées en association pour agir en justice.


Les familles des donneurs ayant, dans une démarche humaniste pour aider les futurs médecins, pour la recherche médicale, légués leurs corps à la science sont en droit d'obtenir des précisions sur cette affaire. Au-delà de la fermeture administrative du CDC déjà ordonnée par le ministère, et si les faits énoncés sont avérés, j'attends de la ministre qu'elle réponde sur les éventuelles sanctions qui seraient prises à l'encontre des potentiels responsables.

Catherine DUMAS

Sénatrice de Paris

Conseillère de Paris - élue du 17e

Ma notice sur le site du Sénat

Contact Sénat :

c.dumas@senat.fr01 42 34 33 98

15 rue de Vaugirard 75291 Paris Cedex 06

Mentions légales