Changer Paris, pour une nouvelle écologie !


Plus de 100 élus parisiens du groupe Changer Paris que préside Rachida DATI étaient rassemblés aujourd’hui pour préparer le Paris de demain !


Une journée de formation et d’échanges, dédiée à la transition énergétique et environnementale, sans idéologie, mais porteuse de propositions concrètes !


Comme l’a démontré la communication que le groupe Changer Paris a diffusée sur les réseaux sociaux, en juin dernier, en pleine vague de chaleur, il est possible de proposer aux Parisiens une écologie différente et surtout plus efficace que celle que veulent nous imposer, depuis tant d’années, la maire de Paris et ses alliés Verts.


Rappel de ce fil de discussion initié sur notre compte Twitter le 17 juin dernier, en pleine canicule :


L'activité humaine génère des gaz à effet de serre, provoquant le réchauffement climatique et des phénomènes de chaleur extrême (entre autres).


Mais, savez-vous qu'en ville un autre phénomène aggrave ces pics de chaleur ?


Ce phénomène est appelé “îlot de chaleur urbain” (ICU).


Les matériaux qui composent une ville (béton, verre, pierre) absorbent de la chaleur qu'ils finissent par restituer, ce qui explique qu'il fasse plus chaud en ville qu'à la campagne.


Et donc plus le réchauffement climatique sera important, plus les îlots de chaleur urbains (ICU) atteindront des températures plus élevées (jusqu'à +15°C en température ressentie !


Lors de la canicule de 2003, Paris a connu un pic de surmortalité de +1000 personnes. En grande partie à cause de ces îlots de chaleur qui épuisent encore plus les personnes vulnérables.


Pour atténuer le phénomène d'îlot de chaleur urbain et diminuer les températures en ville, il faut principalement :

1 - Végétaliser 🌳

2 - Cesser de bétonner à outrance 🏗️

Alors, vérifions ce que fait réellement la Ville de Paris sous la houlette d'Anne Hidalgo...


La mairie de Paris se vante d'avoir planté 20 000 arbres entre 2014 & 2020. Mais dans le même temps, elle en a abattu 15 000 ! Or un jeune arbre n'a pas les mêmes bienfaits qu'un vieil arbre avant des décennies !


La Mairie de Paris affirme ainsi avoir planté 20 000 arbres durant l'hiver 2021/2022. Autant que les 6 années précédentes.., Mais de quoi parle-t-on exactement ?

A gauche ↙️, les arbres 🌱 plantés par la Ville de Paris...


A droite ↘️, des arbres 🌳, identiques à ceux coupés par la Ville de Paris !



La Ville prétend aussi créer des "forêts urbaines". Problème : c'est impossible !

Place de Catalogne (14e), la mairie affirme vouloir créer une forêt de 400 arbres. C'est irréaliste compte tenu de la surface selon les experts : les 3/4 mourront à terme !


Lors du Conseil de Paris, Valérie Montandon, conseillère de Paris du 12e arrondissement, avait démontré la supercherie de la mairie de Paris dans ses annonces :


Et ça ne s'arrête pas là ! Anne Hidalgo et ses alliés Verts s'attaquent même à des îlots de fraîcheur qu'il faut pourtant absolument préserver ! Quelques exemples :


Ex n°1: le Champ-de-Mars. Le projet OnE prévoit de bétonner des sols (on le rappelle, les matériaux de construction absorbent et renvoient la chaleur) et prévoyait même d'abattre des arbres !

Ex n°2 : les réservoirs de Grenelle (15e) sont menacés par la Ville qui veut en faire une ferme aquaponique, avec des serres en plastique et des cultures hors sol. La chaleur va donc augmenter pour les riverains !


Ex n°3 : le bois de Vincennes fait l'objet de coupes d'arbres incompréhensibles ! Des parcelles entières d'arbres sains sont rasées ! Il faut pourtant préserver cette (vraie) forêt qui régule la température de Paris.


Face à cette politique de végétalisation désastreuse, et pour lutter efficacement contre les îlots de chaleur le Changer Paris propose :

Dans son projet pour Paris, en 2020, Rachida DATI proposait déjà plusieurs dispositifs permettant de créer des îlots de fraîcheur : voiles modulables, végétalisation, miroirs d’eau…


Après la végétalisation, un second levier doit être actionné pour lutter contre les îlots de chaleur : freiner la bétonisation !

Mais Anne Hidalgo et ses alliés font l'inverse ! Ils multiplient les projets immobiliers :


▪️ ZAC Saint-Vincent-de-Paul (14e)

▪️ Bercy-Charenton (12e)

▪️ Netter-Debergue (12e)

▪️ Gare d'Austerlitz (13e)

▪️ Tour Triangle (15e)

▪️ Chapelle-Charbon (18e)

▪️ Les messageries (12e)


Et la liste ne s'arrête pas là… Comme si ça ne suffisait pas, Anne Hidalgo ne cesse de délivrer des permis de surélévation qui suppriment les "dents creuses", ces petits immeubles au milieu de grands qui permettent la circulation de l'air. C'est une catastrophe face à une vague de chaleur !


Plus une ville construit de (grands) immeubles, plus les îlots de chaleur urbains sont intenses car les matériaux absorbent et renvoient la chaleur. En construisant trop, on met donc la vie d'êtres humains en jeu !


Paris ne peut plus continuer à voir des projets immobiliers se réaliser à outrance. A l'époque de Jacques Chirac, chaque projet parisien prévoyait 30% d'espaces verts. Pour le projet Les Messageries dans le 12e, c'est à peine 8% !


Tester des bancs rafraîchissants, déployer des ombrières ou des revêtements clairs, installer des brumisateurs, etc., sont des démarches intéressantes mais elles visent à amortir un problème que la Ville amplifie elle-même !


Voici la triste réalité derrière la politique prétendument écologique d'Anne Hidalgo et de sa majorité: une végétalisation gadget et une bétonisation démente qui aggrave la canicule.


Il faut donc une politique cohérente pour lutter contre les îlots de chaleur urbains et la canicule.

Voici quelques propositions du groupe Changer Paris pour limiter la bétonisation de Paris au strict minimum et diminuer l'impact d'une prochaine vague de chaleur :


193 vues