Baguette - UNESCO : Rencontre avec SE M. YANG Jin, représentant permanent de la Chine



Après une inscription, en novembre 2018, des savoir-faire artisanaux de la baguette de pain à l’inventaire national du patrimoine culturel immatériel, la France a choisi, en mars dernier, de retenir ce dossier pour représenter notre pays (chaque pays ne peut déposer d’un seul dossier tous les deux ans) pour un classement au Patrimoine mondial de l’UNESCO.


La décision internationale sera prise à l’automne 2022. D’ici-là, la mobilisation ne doit pas faiblir !


C’est la raison pour laquelle, avec mon collègue député de Paris, Buon TAN, nous avons rencontré le délégué permanent de la Chine à l’UNESCO, Son Excellence M. YANG Jin.

Tous les jours, 12 millions de consommateurs poussent la porte d’une boulangerie : se rendre à la boulangerie est une véritable tradition qui rythme la vie des Français de tout le territoire, sans distinction de genre, de classe sociale, d’âge, etc… Cette candidature est celle de tous les Français !


Cette adhésion populaire n’a pas échappé à notre hôte qui, installé au cœur de notre capitale, constate cette pratique sociale quotidienne chez nos compatriotes.


Ancien Directeur général de l'Institut central de l'enseignement professionnel et technique de Pékin, puis ministre-conseiller pour l’éducation à l’ambassade de la République de chine, Son Excellence s’est montré également très attaché à la dimension «transmission des savoir-faire» du dossier français. Via l’apprentissage, 24 000 personnes sont formées à la Boulangerie-Pâtisserie dans toute la France.


Il nous a assuré que la Chine regarderait avec beaucoup de bienveillance le dossier «Baguette», véritable marqueur de l’identité française.



89 vues