top of page
  • Photo du rédacteurCatherine DUMAS

Audition de Dragan Krapovic, Ministre de la Défense du Monténégro au Sénat


Mercredi 3 avril, la Commission des Affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat, présidée par Cédric Perrin, a accueilli le Ministre de la Défense du Monténégro, Dragan Krapovic, à l'occasion de sa visite en France.


Le Monténégro est une jeune démocratie et est indépendant depuis 2006. Situé dans les Balkans, peuplé de 620.000 habitants, ce pays a été particulièrement marqué par la guerre en Yougoslavie à la fin du XXe siècle.


La France joue un rôle important dans le processus de rapprochement du Monténégro vers l’Union européenne. Elle l’accompagne, avec ses partenaires européens, dans ses réformes structurelles.


L’adhésion du Monténégro à l’OTAN, en 2017, offre de nouvelles perspectives de coopération dans le domaine de la sécurité et de la défense. Le Monténégro est par ailleurs engagé dans plusieurs opérations extérieures de l’Union européenne.


L’adhésion du Monténégro à l’Organisation Internationale de la Francophonie, en qualité d’observateur, en octobre 2010, à l’issue du XIIIe Sommet de la Francophonie à Montreux (Suisse), est venue renforcer les perspectives de l’usage du français au sein de la diplomatie et de l’administration monténégrines. Une école française a d'ailleurs ouvert ses portes le 3 septembre 2018.


A l'occasion de cette audition, nous avons abordé la récente relation bilatérale entre nos deux pays, les projets de coopération en matière de sécurité et défense, ainsi que le processus d'adhésion du Monténégro au sein de l'Union européenne.


La création en 2022 du Centre développement des capacités cyber dans les Balkans occidentaux (C3BO), fruit d’un partenariat avec la France, la Slovénie et le Monténégro, est un signe concret du rehaussement de notre relation bilatérale. Les premières formations ont eu lieu en mai 2023.


Je suis intervenue à cette occasion pour interroger le Ministre de la Défense sur l'influence chinoise dans son pays, notamment avec la construction d’une autoroute de 16 km entre Budva et Tivat, financée par la Chine, qui fait débat.

 



13 vues0 commentaire

Comments


bottom of page